C3 WRC RETROUVE L’EUROPE
Pour le retour du WRC en Europe après une tournée sud-américaine, le Citroën Total World Rally Team s’apprête à disputer, avec cette septième manche, un rallye qui revêt une dimension particulière pour Sébastien Ogier – Julien Ingrassia et Esapekka Lappi – Janne Ferm, ses deux équipages. D’où leur farouche volonté de bien y figurer.


Le rallye du Portugal est forcément une épreuve à part pour Sébastien Ogier, Julien Ingrassia et Citroën Racing : c’est là en effet, en 2010, que les sextuples champions du monde se sont offerts leur toute première victoire mondiale aux commandes d’une C4 WRC engagée par le Citroën Junior Team d’alors. Placés dès 2008 en formation accélérée au sein des Rouges, ils n’en étaient pourtant alors qu’à la moitié de leur deuxième saison seulement à bord d’une WRC. Depuis, ils ont également remporté l’édition 2011 sous les couleurs de la marque aux chevrons, avant d’accrocher trois autres millésimes (2013, 2014 et 2017) à leur impressionnant palmarès. Preuve qu’il faudra à nouveau compter avec eux sur ce terrain où la formation tricolore compte également cinq succès. Si leur solide deuxième place chilienne, soit leur cinquième podium (dont deux victoires au Monte-Carlo et au Mexique) en six manches cette saison, leur a valu de reprendre la tête du championnat, elle va les contraindre à balayer pour les suivants, l’épaisse pellicule de gravette présente en surface sur les chemins lusitaniens. Une mission dont ils se sont toutefois souvent acquittés par le passé, non sans se révéler bluffants.
 


Ce rallye est également particulier pour Esapekka Lappi et Janne Ferm : c’est là que le duo finlandais y a fait ses débuts à bord d’une WRC en 2017. Avec une première réussie à la clef. L’an passé, ils ont fait encore mieux, avec une cinquième place prometteuse ponctuée de deux meilleurs temps, dont celui de la Power Stage, toujours particulièrement prisé, et représentatif également du degré de compétitivité. Ce terrain semble donc propice à les voir continuer à s’affirmer encore un peu plus avec C3 WRC, d’autant que leur septième place en piste devrait leur permettre de bénéficier, en cas de beau temps, de traces et donc d’un niveau d’adhérence à même de les mettre d’emblée en confiance.

Pour préparer au mieux cette échéance, et la suivante en Sardaigne, le Citroën Total World Rally Team a mis le cap sur l’île transalpine pour deux jours d’essais productifs. Ces tests ont été axés sur l’optimisation de la performance dans des conditions de découverte de pistes à faible grip, conditions fidèles à une situation de premier passage en course.

 


Suivez le rallye sur media.citroenracing.com et sur les réseaux sociaux.