C3 WRC S’OFFRE UN SIXIÈME PODIUM CONSÉCUTIF !
Une nouvelle fois à la pointe du combat pour leur découverte des difficultés chiliennes, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont continué leur impressionnante série de podiums, avec une deuxième place acquise de haute lutte au volant d’une C3 WRC encore optimisée par les hommes du Citroën Total World Rally Team depuis l’Argentine. Cette performance leur vaut de retrouver les commandes du championnat. De plus en plus à l’aise au fil des kilomètres, Esapekka Lappi et Janne Ferm, sixièmes au final, sont venus compléter la belle prestation d’ensemble de l’équipe.


Avec de nouvelles spéciales étroites et rapides à découvrir au rythme de course, cette dernière étape ne manquait déjà pas de difficultés, mais elle était encore davantage corsée par l’importante humidité, consécutive à la tombée d’une fine bruine depuis la veille. Dans ces conditions, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia voyaient le troisième revenir d’emblée à 1’’1. Les sextuples champions du monde allaient alors produire le genre de performances dont seuls eux ont le secret : à la faveur d’un engagement de tous les instants sur les 18,06 kilomètres de Lircay, soit l’ES la plus étroite du rallye, ils signaient leur deuxième scratch du week-end avec 4’’2 de marge sur leur rival. Le duo tricolore gérait dès lors l’écart, pour terminer à la deuxième place, et signer ainsi son cinquième podium en six courses, après les victoires du Monte-Carlo et du Mexique, la deuxième place corse et la troisième argentine.
 


Avec les quatre points également glanés dans la Power Stage, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia repartent du Chili aux commandes du championnat, nantis de dix unités d’avance sur le deuxième. Ce sixième podium en autant de manches cette saison, assorti à la 6e position de Lappi-Ferm, vaut également au Citroën Total World Rally Team de rester au contact du deuxième au classement constructeurs.

Sur des pistes en sous-bois gorgées d’humidité par les précipitations d’avant départ, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia s’étaient immédiatement positionnées en dauphins le premier jour. Et si la matinée du deuxième s’était révélée plus difficile, ils avaient, en collaboration avec l’équipe, parfaitement su réagir l’après-midi venue, avec notamment un scratch et un troisième temps, pour doubler leur avantage sur le troisième. C’était hélas sans compter sur le brouillard et la pluie apparus tardivement dans la dernière spéciale d’hier, qui avait ainsi remis leur rival dans le match à l’orée de cette dernière journée.
 


Après une entame de course prudente et appliquée, Esapekka Lappi et Janne Ferm étaient revenus à seulement 10’’3 du cinquième suite à un 3e temps dans l’ultime ES d’hier. Ils confirmaient leur montée en puissance régulière aujourd’hui, en s’emparant notamment d’un cinquième puis d’un quatrième temps. Leurs temps partiels étaient également prometteurs dans la Power Stage avant une petite erreur, il n’empêche qu’ils finissaient sixièmes. Soit un résultat encourageant sur lequel ils vont désormais pouvoir capitaliser, afin d’entamer la prochaine manche au Portugal dans de meilleures dispositions.