CITROËN S’OFFRE UN SECOND PODIUM CONSÉCUTIF AVEC LA DEUXIÈME PLACE DE LAPPI-FERM !
Très combatifs avec C3 WRC sur cette dernière journée de course, Esapekka Lappi et Janne Ferm repoussaient les assauts d’une concurrence féroce pour accrocher avec cette deuxième place finale, leur premier podium sous les couleurs du Citroën Total World Rally Team. Récents vainqueurs du Monte-Carlo, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia faisaient quant à eux parler tout leur talent et leur détermination pour aller glaner, malgré leur déconvenue initiale, deux points au championnat du monde dans la Power Stage.



  
À croire qu’Esapekka Lappi et Janne Ferm évoluent dans leur jardin sur cette étape dominicale du rallye de Suède ! Comme l’an passé, les Finlandais se montraient impressionnant d’aisance à l’occasion de l’ultime journée de course, pour entériner cette fois-ci, avec maîtrise et autorité, une très belle deuxième place. Soit leur premier podium sous les couleurs de la marque aux chevrons, leur meilleur résultat également sur cette épreuve qu’ils ne disputaient que pour la troisième fois, ce qui leur vaut de se hisser du même coup au cinquième rang du classement provisoire du championnat.

Après la victoire au Monte-Carlo, c’est aussi le deuxième podium de la saison en autant d’événements pour le Citroën Total World Rally Team, à l’issue d’une course qui aura vu C3 WRC briller tant par sa compétitivité (trois meilleurs temps) que par sa fiabilité exemplaire.

 

 
Cette performance particulièrement probante de Lappi, pour sa deuxième participation seulement avec C3 WRC, est la conséquence d’une course menée crescendo. Cinquième le premier jour, après un tête à queue l’ayant ensuite obligé à composer avec un package aérodynamique endommagé, Esapekka haussait le ton le samedi pour gagner trois places et se porter en deuxième position, avant d’être encore plus convaincant aujourd’hui. Deuxième ex aequo ce matin, avec un concurrent pointé aussi à seulement 2’’3 derrière, le pilote de 28 ans frappait fort dès le premier passage dans Likenäs (21,19 km). Sur cette spéciale qui nécessite d’être en parfaite osmose avec sa monture tant elle est rapide, son troisième temps lui valait en effet d’éloigner définitivement la menace du premier de ses rivaux, tout en grappillant deux dixièmes au second. Décidément en verve, il n’en restait pas là ! En s’approchant cette fois-ci à seulement six dixièmes du scratch au deuxième passage dans la même ES, il s’assurait un avantage de 4’’4  sur le troisième avant l’ultime Power Stage de Torsby (8,93 km), où il tenait bon tout en s’adjugeant un point bonus !
 

  
Malgré une position d’ouvreurs clairement défavorable, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia avaient quant à eux réalisé une belle entame de course, en pointant en embuscade à mi première journée (5e à 14’’4). Mais, découvrant les premiers les rails remplis d’eau créés au passage des historiques à l’entre-deux tours, les sextuples champions du monde se faisaient hélas surprendre (ES 6) et restaient englués dans un mur de neige de manière rédhibitoire. Repartis le samedi, pour une séance d’essais grandeur nature, ils ne se démobilisaient pas, remportant notamment trois meilleurs temps (ES 11, 11 et 14) à bord de C3 WRC. Focalisés aujourd’hui sur l’objectif de glaner quelques points en Power Stage, ils en arrachaient deux à la faveur d’un quatrième temps. Désormais troisièmes du classement provisoire du championnat, ils aborderont du même coup le prochain rendez-vous au Mexique avec un ordre de départs intéressant.