CITROËN DÉJÀ FOCALISÉ SUR 2020
Condamné à une course d’attente depuis l’avarie hydraulique ayant coupé Sébastien Ogier et Julien Ingrassia dans leur élan dès l’ES 2, le Citroën Total World Rally Team, bien qu’ayant confirmé les progrès de C3 WRC sur l’asphalte, ne pouvait empêcher l’attribution du titre mondial pilote et copilote.


Particulièrement bien partis le premier jour sur terre, avec un scratch dès la première ES, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont malheureusement vu leurs espoirs de victoire être compromis par une avarie hydraulique dès le chrono suivant et se sont ensuite attachés à rallier l’arrivée au meilleur classement possible. Remontés 8e hier après avoir confirmé les progrès de C3 WRC sur l’asphalte avec plusieurs temps probants, ils continuaient aujourd’hui la séance d’essais grandeur nature menée sur cette surface en vue du futur.
 


C’était hélas insuffisant pour empêcher l’attribution du titre mondial pilote et copilote à Ott Tänak et Martin Järveoja. Désormais focalisé sur 2020 et déterminé à permettre à Sébastien Ogier et Julien Ingrassia de retrouver le numéro 1, le Citroën Total World Rally Team abordera l’ultime rendez-vous de la saison en Australie (14-17 novembre), avec la combattivité qui le caractérise, et la ferme intention de finir sa campagne 2019, déjà ponctuée de onze podiums, dont trois succès, en beauté.
 


En confiance au volant de C3 WRC, Esapekka Lappi et Janne Ferm étaient quant à eux montés progressivement en puissance le premier jour sur terre, au point de figurer à seulement 4’’ du podium en début de deuxième tour lorsqu’ils étaient malheureusement victimes d’une casse au niveau du moteur, qui les condamnait à un abandon définitif pour le week-end.
 


Citroën Racing avait par ailleurs la satisfaction de voir C3 R5 réaliser un doublé au sein des voitures de la catégorie. Mads Ostberg et Torstein Eriksen s’imposaient et s’adjugeaient le WRC2Pro, tandis qu’Eric Camilli et Benjamin Veillas, leurs dauphins, raflaient quant à eux le WRC2.