CITROËN S’OFFRE UN DOUBLÉ ET RELANCE LE CHAMPIONNAT !
Impériales de fiabilité et de compétitivité, les C3 WRC de Sébastien Ogier – Julien Ingrassia et Esapekka Lappi Janne Ferm ont signé en Turquie un retentissant doublé, qui permet aux premiers cités de se replacer clairement dans la course au titre mondial.


La tactique était claire pour le Citroën Total World Rally Team sur les 38,62 kilomètres restants à négocier aujourd’hui : si Esapekka Lappi et Janne Ferm avaient pour mission de conserver un rythme décent pour ne pas risquer de ne se faire surprendre, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia devaient valider leurs notes dans Marmaris (7,05 km), première spéciale du jour et théâtre au second tour de la Power Stage, avant de préserver leurs pneus dans les deux suivantes, pour tout donner dans ce dernier chrono donnant lieu à l’attribution de points bonus. Les équipages des Rouges s’en tenaient au plan établi en assurant le doublé, tandis que Sébastien Ogier et Julien Ingrassia accrochaient trois points supplémentaires grâce à un troisième temps.
 


Ce doublé, le premier pour le Citroën Total World Rally Team depuis le rallye d’Argentine 2015, marque la troisième victoire des Rouges cette saison après le Monte-Carlo et le Mexique, en même temps que ses neuvième et dixième podiums de l’année. Il consacre aussi son retour aux avants postes avec une C3 WRC exemplaire de vitesse et robustesse ce week-end, et illustre sa détermination à ne rien lâcher au championnat. En témoigne l’excellente opération réalisée par Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, qui reviennent au 2e rang du classement provisoire à seulement dix-sept unités du leader, alors que quatre-vingt-dix points restent encore à attribuer sur les trois dernières manches de la saison.
 


Troisièmes en piste le vendredi, Sébastien et Julien voyaient leur début de course être contrarié par une crevaison à six kilomètres de l’arrivée de la première ES. Mais ils remontaient en 3e position dès la spéciale suivante, avant de conclure la journée au 2e rang, à 17’’7 de leurs équipiers, à la faveur notamment de deux 3e temps consécutifs. Un choix de pneus osé par les très fortes chaleurs rencontrées (3 Michelin médiums et 2 durs) dès la reprise le lendemain leur permettait de signer leur premier scratch du week-end dans Yesilbelde (33 km) et reléguer tous les équipages de teams adverses à une minute. Ils s’attachaient dès lors à limiter la prise de risques et préserver leur capital, non sans s’adjuger un deuxième meilleur temps à la répétition de Yesilbelde et se porter en tête, pour se présenter ce matin en très bonne position pour concrétiser leur troisième succès au volant de C3 WRC, une performance synonyme également de septième podium pour eux en 2019.
 


Tirant le meilleur parti de leur ordre de départ éloigné (9e) le premier jour, Esapekka Lappi et Janne Ferm se signalaient dès l’ES 2 par un 2e temps. Avant de se porter en tête dès le chrono suivant grâce à leur premier scratch du week-end ! Particulièrement sereins et appliqués à bord d’une C3 WRC leur convenant à merveille, les Finlandais des Rouges se montraient alors impressionnants, malgré un ordre de départ tournant au handicap sur certaines portions très cassantes de la deuxième boucle du vendredi, et un package pneumatique guère adapté à l’apparition de la pluie. Ils allaient ajouter deux nouveaux meilleurs temps à leur tableau de chasse et mener jusqu’à ce qu’un petit calage moteur (ES 12) ne leur valle de céder les commandes à leurs équipiers. Un contretemps qui ne les empêchait pas d’aborder cette dernière étape en ballotage favorable pour accrocher leur troisième podium de la saison, après les 2e places de Suède et Finlande.