C3 WRC AU ROYAUME DES ÉQUILIBRISTES !
Neuvième et traditionnelle manche de reprise du WRC après la pause estivale, le rallye de Finlande constitue toujours l’un des temps forts de la saison. En raison de spéciales ultra-rapides aux allures de véritables toboggans, où Sébastien Ogier – Julien Ingrassia et Esapekka Lappi – Janne Ferm, les équipages du Citroën Total World Rally Team, tous deux anciens vainqueurs de l’épreuve, auront à cœur de poursuivre leur moisson de podiums.


Deuxième de l’édition passée, avec un total de cinq meilleurs temps, C3 WRC avait alors été la seule à pouvoir mettre à mal la domination de l’équipe locale. Déjà auréolée de sept podiums cette saison, dont deux victoires (Monte-Carlo et Mexique), la monture développée par les Rouges s’attaquera à nouveau à ce monument du championnat avec des velléités au moins aussi élevées. D’autant que les paires Ogier – Ingrassia et Lappi – Ferm l’ont l’une comme l’autre déjà accroché à leur palmarès, respectivement en 2013 et 2017. Preuve qu’ils maitrisent les subtilités de cet exercice d’équilibrisme de haut vol, où vitesse, précision et confiance sont les maitres mots !
 


Sébastien Ogier et Julien Ingrassia figurent en effet parmi les très rares latins à s’être déjà imposés sur ce terrain, majoritairement chasse gardée des Nordiques, et les actuels deuxièmes du championnat (à seulement quatre points du leader), en quête d’un septième titre mondial consécutif, s’y élanceront à nouveau avec des ambitions très élevées à bord de C3 WRC.
 


Comme Sébastien Ogier et Julien Ingrassia en 2008, Esapekka Lappi et Janne Ferm ont débuté sur cette épreuve en C2 R2 Max trois ans plus tard. Mais le parallèle ne s’arrête pas là entre les équipages du Citroën Total World Rally Team : Lappi et Ferm se sont aussi adjugés ce rallye, à leur quatrième course seulement au volant d’une WRC, confirmant ainsi à l’époque leur précocité en même temps que leur indéniable talent. Et nul doute que pour leur rendez-vous national du WRC, ils auront à cœur de bien faire cette année encore, transcendés par le Sisu, cette force qui pousse les Finlandais à se dépasser sur leurs terres. D’autant que leur huitième position en piste pourrait se révéler être un avantage en cas de temps sec.
 


Suivez le rallye sur media.citroenracing.com et sur les réseaux sociaux.